Le monde de la finance évolue à une vitesse phénoménale, tout comme la technologie. Les monnaies virtuelles sont en vogue. Les experts démontrent qu’elles formeront le futur des échanges commerciaux. Ce secteur est peu connu par le public, pourtant il figure parmi les solutions rapides pour fructifier ces investissements. L’achat de crypto monnaie doit être effectué dans les meilleures conditions pour éviter les arnaques. Le biais explique dans les moindres détails les caractéristiques de cette monnaie, ainsi que les modalités des opérations qui minent le domaine.

Qu'est-ce que la blockchain ?

La blockchain est un système instauré par IBM pour mettre en place la notion de transparence dans les transactions commerciales d’actifs matériels et immatériels. Ce réseau fonctionne exactement comme un grand livre où il est impossible de supprimer les informations inscrites. Avant de faire des affaires sur le web, il est important d’y faire un tour. Les informations, qui y sont regroupées, sont fiables et accessibles à tous. Le système permet également de suivre les paiements et d’instaurer ainsi un climat de confiance entre les partenaires.

La blockchain est largement répandue auprès des entreprises qui utilisent internet pour la gestion de leur achat et de leur vente. Elles apprécient notamment la disponibilité du registre, sa transparence et sa simplicité. Les erreurs ne sont pas admises aussi bien que la méticulosité est de mise.

Grâce à ce système, les duplications et les ratures, assez courantes dans les registres de commerce classiques, sont évitées.  Un système de contrats intelligents est proposé aux utilisateurs. Ils regroupent les modalités de la transaction, le mode de paiement et toutes les clauses relatives à l’affaire.

La blockchain, comme son nom l’indique, fonctionne selon une suite de bloc. Une transaction sera enregistrée comme un bloc de données avec toutes les informations relatives aux types d’affaires comme les parties, l’état des produits, le lieu et la date de livraison, etc.

La transmission du bloc d’une partie à l’autre est très bien retracée, jusqu’à la seconde près. On retrouve les informations de tous ces anciens et son propriétaire du moment. Il est possible pour un hacker ou des personnes malintentionnées de faire une fraude puisque chaque suite de bloc est vérifiable. La sécurité est garantie.

C'est quoi la crypto monnaie ?

Les banques traditionnelles et les institutions étatiques ont encore du mal à accepter la grande envergure de la crypto monnaie. Elles reconnaissent cependant son ampleur et la considèrent plutôt comme des actifs et non une monnaie d’échange. Toutefois, de plus en plus de firmes et d’enseignes l’acceptent pour le payement de biens ou de services dans leurs entités. Compte tenu de la situation, certains pays ont introduit la monnaie numérique dans leur législation pour protéger les opérations commerciales.

Contrairement à la pensée populaire, l’histoire des monnaies commence bien avant le Bitcoin. En 1989, Digicach invente pour la première fois le système de paiement par cryptographie. Le projet connut un échec et l’entreprise fut contrainte de mettre les clés sous la porte en 1998. Par la suite, le bit gold a fait son apparition sur le web, mais il est très peu connu par le public et a fini par disparaître d’internet.

Le lancement du bitcoin en 2009 a apporté un air nouveau à la monnaie numérique. Cette révolution est marquée par sa valeur importante sur le marché. Sa quote ne cesse d’augmenter en bourse ce qui encourage les traders à investir dans cette monnaie. Le succès de ce concept a amené d’autres développeurs à créer des monnaies qui utilisent les conditions similaires. Namecoin, litecoin, peercoin et bien d’autres se sont ajoutés à la longue liste des monnaies virtuelles disponibles sur le marché.

Le Bitcoin

BitcoinIl est sûrement le plus connu en matière de monnaie virtuelle. La date réelle de sa création et son ou ses créateurs demeurent flous. Il est lancé sur le marché en 2009 par Satoshi Nakamoto, un pseudo qui cache des personnes inconnues.

Le bitcoin est mal vu par les institutions financières traditionnelles. En effet, il n’est enregistré dans aucune banque centrale ni reconnu par aucune entité étatique. Ce qui n’empêche pourtant pas sa notoriété et sa grande qui fait augmenter continuellement sa valeur. À sa sortie, la monnaie numérique ne valait que 0.001 dollar. Actuellement, un bitcoin est négocié à près de 42 600 dollars américains.

Cette superbe accession a attiré les spéculateurs du monde entier. D’ailleurs, les tendances démontrent que le bitcoin continuera son accession, en dépit des crises économiques ou sanitaires qui pourront avoir lieu. Bien que le cours augmente, ce marché n’est pas moins instable et assez volatil. Cette défaillance est compensée par la sécurité et la transparence des transactions.

Trois possibilités s’offrent à ceux qui désirent posséder un bitcoin. L’achat est le plus répandu. Dans ce cas, il faut minutieusement vérifier le sérieux du site. Le minage ou la création est également populaire. De solides notions en informatique sont cependant nécessaires pour pouvoir exceller dans ce domaine. La vente de bien contre des bitcoins est par ailleurs des alternatives envisageables. Ce système est désormais adopté par de nombreuses entreprises.

Le bitcoin est conservé dans un portefeuille électronique numérique sécurisé par un code. Les transactions sont effectuées sur un réseau décentralisé dont les historiques sont visibles sur blockchain. Les portefeuilles émettent une clé qui permet de vérifier les origines de chaque transaction et d’authentifier les opérations. Elle permet de minimiser les fraudes en empêchant toutes modifications des transactions effectuées.

Le bitcoin est populaire, mais refusé par un grand nombre de gouvernements. Il est, en effet, difficile de le contrôler par les systèmes classiques et donne une occasion à ses utilisateurs de déjouer le fisc. Cette absence de contrôle reste également propice aux terroristes et autres organisations mafieuses, qui n’hésitent pas à passer par la monnaie numérique pour étendre leur notoriété et augmenter leur fonds.

Comment acheter des crypto monnaies ?

Les novices doivent préalablement faire un tour sur les groupes des réseaux sociaux ou les forums dédiés avant de procéder à l’achat d’un bitcoin sur un site. De nombreuses plateformes sont des scam et n’hésitent pas à attirer leur proie par des frais défiants toutes concurrences ou des gains rapides et conséquents sur le long terme.

Le processus d’achat de monnaies virtuelles sur les sites fiables est quasiment similaire. Il faut d’abord commencer par choisir la plateforme. Les sites de trading comme Binance ou etoro sont recommandés, compte tenu de leur régulation stricte. Ils proposent plusieurs types de cryptomonnaies, en plus du bitcoin. Ils sont faciles à appréhender ce qui permet de simplifier les échanges et la gestion du portefeuille.

Après avoir choisi la plateforme, on crée son compte. Si l’achat pouvait être effectué dans l’anonymat, il y a quelques années de cela. De nos jours, les sites exigent une vérification des identités. Des documents comme la copie du passeport et les preuves de domiciles peuvent être demandés lors de la création du compte.

Lorsque le compte est vérifié, il est possible d’y déposer de l’argent par carte, virement bancaire ou via Paypal, Skrill et tous autres organismes acceptés par la plateforme. Ce dépôt permet d’acheter des cryptomonnaies en vue de les fructifier, en passant par les investissements en bourse. Les plateformes proposent une dizaine de sortes de monnaies virtuelles : le bitcoin, l’ether, le solana et le litecoin figurent parmi les plus sollicités.

Le système de stockage peut être défini automatiquement par la plateforme ou choisi par son utilisateur. Les wallets du site sont automatiquement proposés. Les dépôts y sont toutefois risqués puisque des cas de piratages ont été remarqués depuis quelques années. Le portefeuille de stockage en ligne est également préconisé. Il permet de stocker ses gains dans un logiciel relié à navigateur. Les risques liés aux hackers restent toujours d’actualité. Les cold wallet ou portefeuille offline, sont vivement recommandés. Les monnaies numériques sont stockées dans un système externe, non relié à internet et ne sont utilisées que lors des transactions. Elles sont plus sécurisées et plus faciles à gérer, sans passer par la connexion.

Binance est recensé parmi les sites fiables pour acheter des crypto monnaies. On y trouve une large gamme de produits que l’on peut acquérir à frais de transactions relativement bas. Elle fait partie des plateformes les plus utilisées dans le monde grâce à sa simplicité, notamment pour ceux qui utilisent plusieurs tokens. La plateforme ne permet pas seulement l’achat de monnaies virtuelles, elle est également utilisée pour les trader dans des environnements sécurisés. Etoro vient tout de suite après Binance. Il est établi sur le marché boursier depuis un certain nombre d’années, ce qui assure sa fiabilité. On y retrouve par ailleurs plusieurs sortes de crypto actifs que l’on peut acheter de manière simple sur une interface ergonomique.

L’avantage d’etoro est son application mobile qui permet aux utilisateurs de faire des opérations partout. Le site donne aussi une occasion aux propriétaires des monnaies virtuelles de fructifier leur avoir en tradant. Les produits proposés par etoro ne se limitent pas aux tradings de crypto monnaies, ils touchent aussi le forex et les actions d’entreprises. Zengo est une jeune application mobile, mais qui est déjà reconnue pour son sérieux. Elle met en vente la plupart des crypto monnaies lancées sur le marché : des plus anciennes au plus récentes et récompense les premiers achats de ses abonnées par des bitcoins. À part l’achat, l’application sert également de portefeuille pour stocker ses avoirs dans de bonnes conditions. 

Investir dans les crypto monnaies

Investir dans le BitcoinLorsqu’on a choisi sa plateforme et son système de stockage, il est possible d’investir dans les monnaies virtuelles en passant par le trading. Pour ce faire, il faut commencer par mettre en place une stratégie gagnante et connaître les différences entre les classements des crypto monnaies. Les principales monnaies virtuelles sont le bitcoin et l’ethereum. Leurs cours sont généralement dictés par les événements mondiaux. L’ethereum fonctionne exactement comme le bitcoin. Elle est toutefois régie par des contrats plus intelligents. Cet atout augmente sa valeur de manière significative sur le marché. Autour de  64 % des investissements en monnaie numérique concernent le bitcoin et l’ethereum.

Les cryptomonnaies dites moyennes, sont les solutions préconisées pour ce qui commence à investir avec un fond assez dérisoire. Leurs cours sont habituellement stables ce qui permet de minimiser les risques. En revanche, les gains ne sont pas aussi importants par rapport aux principales monnaies virtuelles, avec une capitalisation qui ne dépasse pas les 2 %. Dans le top liste des crypto actifs moyens, on retrouve le litecoin, le Ripple, le Dogecoin, solana et Binance coin. Ceux qui apprécient les challenges et l’aventure ont une prédilection pour les shitcoins, plus connus par le nom de petites crypto monnaies, plus ou moins récents sur le marché. Ces types de monnaies représentent 14 % du marché boursier, avec une capitalisation qui avoisine les 0.8 %.

Investir dans ce domaine est assez risqué surtout que la valeur de la monnaie peut s’effondrer à tout moment et cette dernière disparaîtra du marché. Il convient de souligner que plus de 14 000 monnaies virtuelles ont été lancées depuis l’avènement du bitcoin. Lorsqu’on désire investir dans un jeton, il est recommandé de vérifier le sérieux de ses fondateurs en scrutant à la loupe ses perspectives d’évolution dans son tableau de bord.Placer dans les actifs digitaux est rémunérateur. Comme pour tous types d’affaires, la prise de risque ne suffit pas pour gagner gros dans l’économie numérique. Il est impératif d’effectuer un minimum de recherches et de vérifier le potentiel de son action avant de se lancer concrètement pour éviter de perdre inutilement son capital.

 

Faire du trading avec les crypto monnaies

Le trading des crypto actifs est un concept récent. Suivre des formations est nécessaire pour briller dans ce domaine, qui est assez différent de la spéculation classique.

Lorsqu’on a une connaissance approfondie des différentes sortes de monnaies virtuelles, on peut commencer à les négocier sur les plateformes exchange. Pour trader les bitcoins et les ethereums, il suffit de prendre position sur le prix des monnaies : en hausse ou en baisse sur le marché, et de faire en sorte de tirer du profit sur un intervalle court puisque malgré une tendance à la hausse des valeurs, ces monnaies connaissent une fluctuation rapide qui impactent grandement sur l’investissement. Deux techniques sont préconisées par les experts : le swing trading et le scalping.

Le scalping consiste à placer des transactions sur des périodes courtes, sur une fréquence régulière. Il permet d’appréhender les mouvements du marché et de prendre le minimum de risque. C’est la méthode parfaite pour sécuriser un capital peu important. Lorsqu’on a les moyens de contrebalancer les variations du marché sur un délai plus long, on opte pour le swing-trading. Les gains obtenus sont plus intéressants malgré les risques à encourir. Une position peut être ouverte pendant plusieurs jours. Dans ce cas, il est nécessaire d’effectuer une petite analyse du marché avant de se lancer.

Pour les autres crypto monnaies, il est recommandé de s’informer sur leurs situations avant de prendre une décision. Dans la plupart des cas, il est préférable d’opter pour la stratégie du scalping lorsqu’on souhaite gagner sur ses monnaies. Les caractères de crypto monnaies alternatives sont tous différents et leurs différences influencent leurs fluctuations en bourse. Ainsi, si le Dogecoin est inflationniste, le solana est reconnu pour la vitesse de transaction qui peut engendrer une variation très rapide de ses valeurs.

Avant de se lancer dans la spéculation avec des valeurs réelles, les amateurs sont invités à trader en compte démo avec des fonds virtuels, mais une fluctuation du marché instantanée. Il sera plus facile ainsi de constater les points importants et retenir les détails qui serviront à booster les opérations sur des comptes à fonds réels.

Dans quelle crypto monnaie investir en ce moment ?

Les investissements dans le bitcoin sont toujours recommandés. Faire le plein de cette monnaie donne de l’élan à son business. D’ailleurs, la valeur du bitcoin ne cesse d’augmenter et n’atteindra pas son pic dans les mois à avenir selon les prévisions des experts. Il faut donc profiter de la situation pour se faire un maximum de profit. L’avantage du Bit réside sur le fait qu’il est possible d’adopter plusieurs stratégies pour arriver à son but. Il n’est également plus nécessaire de faire des études de marché et de connaître son potentiel avant d’investir. Il est, de ce fait, la solution parfaite pour ceux qui veulent débuter dans le trading de crypto actif, sans passer par des formations.

Après le bitcoin, on retrouve l’ethereum classique, la deuxième monnaie numérique la plus utilisée sur le marché. Sa gestion est effectuée sur des plateformes décentralisées, mais qui passe par la blockchain pour la sécurité de la transaction. L’ETH est basé sur la formulation de contrat intelligent. Lorsqu’un contrat est enregistré, il n’est plus possible de l’arrêter ni de changer ses dispositions. Ces contrats sont une assurance pour les investisseurs en quête de plus de sécurité. La monnaie continuera de solliciter les attentions, investir dans ce secteur est gage de rentabilité cette année.

Solana continue son expansion cette année. Son parcours est marqué par une stabilité hors du commun. Pour cette année 2022, la monnaie digitale opte pour une innovation en proposant à ses détenteurs le droit de voter pour les mises à jour. Ces changements ne pourront que donner de l’élan au crypto actif. Sol est caractérisé par son code source ouvert sur blockchain afin de permettre la création d’applications décentralisées qui aidera à personnaliser sa gestion en fonction des entités. Grâce à ce système, les transactions sont plus rapides avec plus de 50 000 opérations par seconde, contre 15 opérations par seconde pour les autres monnaies numériques. L’horloge de cryptographie, les combinaisons de preuves et les nœuds indépendants renforcent la sécurité du système sur le réseau.

Terra fait partie des derniers-nés dans le monde des monnaies digitales. Son accession n’est pas passée inaperçue. Les prévisions démontrent que la tendance restera à la hausse pendant des mois, ce qui est parfait pour gagner en rentabilité. Les tokens Luna ne sont pour l’instant disponibles que sur certaines plateformes sûres qui garantissent la sécurité des transactions. La sécurité du réseau Terra sur la blockchain dépend d’ailleurs de la validation des opérations : une validation qui est récompensée par des jetons Luna. L’objectif de Terra est de simplifier les interactions commerciales et de fluidifier les devises, dans tous les pays sans passer par des frais exorbitants. On pourra donc s’attendre à ce que le processus attire toujours de plus en plus d’utilisateurs.

Avax, le jeton d’Avalanche, sort également du lot cette année. Il est disponible sur des plateformes fiables comme Binance. Pour investir dans cette crypto monnaie, il suffit de la choisir dans la liste proposée par le site. La sécurité et l’accessibilité des tokens AVAX ont séduit plusieurs investisseurs. D’ailleurs, avec les récompenses qu’elle propose après avoir « staker », la monnaie virtuelle sera encore plus séduisante auprès du public.

C'est quoi le halving ?

Le halving est un processus qui consiste à diviser en deux les récompenses accordées aux investisseurs qui ouvrent un nouveau bloc sur la blockchain. Ce phénomène se produit lorsque la création de 210 000 blocs est atteinte sur la blockchain. Certains experts se sont donc lancés dans un calcul pour déterminer approximativement le prochain halving. Il faut souligner que plusieurs facteurs économiques et sociaux entrent en jeu dans ce domaine, ceux qui peuvent avancer ou pousser sa date prévue de sa parution. En effet, à un moment donné, on peut remarquer une grande ruée des mineurs.

Le halving est un processus qui consiste à diviser en deux les récompenses accordées aux investisseurs qui ouvrent un nouveau bloc sur la blockchain. Ce phénomène se produit lorsque la création de 210 000 blocs est atteinte sur la blockchain. Certains experts se sont donc lancés dans un calcul pour déterminer approximativement le prochain halving. Il faut souligner que plusieurs facteurs économiques et sociaux entrent en jeu dans ce domaine, ceux qui peuvent avancer ou pousser sa date prévue de sa parution. En effet, à un moment donné, on peut remarquer une grande ruée des mineurs.

Le halving est inévitable. En revanche, après son passage, la création de blocs est à la ralentie et les transactions sont plus lentes. Cette situation calme les demandes et fait ainsi augmenter le prix des crypto monnaies sur le marché. Selon les études effectuées sur les précédents halving, une hausse fulgurante des prix des monnaies numériques est remarquée 10 à 18 mois après le phénomène. Les périodes de hausse hors du commun ont été enregistrées en 2013 avec 9 780 % et en 2017 avec 3 031 % au compteur. La covid 19 n’a pas été sans conséquence sur les crypto actifs. Les crashs ont été inévitables dans cette sphère comme d’ailleurs, dans toute l’économie mondiale. Les acteurs de ce domaine ont attendu avec impatience, les retombées du dernier halving de 2020. Il n’a pas apporté une montée significative de la valeur du Bitcoin, selon les espérances de tous, mais a quand même contribué à stabiliser relativement son cours sur le marché. Le halving est réservé au bitcoin. En revanche, ses répercussions se font ressentir auprès des autres monnaies virtuelles. On note ainsi après l’apparition de ces évènements que les récompenses des mineurs continuent de diminuer ce qui fait augmenter le prix de la monnaie sur le marché.

Envie d'investir en crypto ?
Suivez la formation en ligne